Un plat en chêne

Quand je vais promener la chienne, près de chez moi, y a un Monsieur qui coupe du bois pour la cheminée. Rien que la machine qu'il utilise mériterait un reportage. On fait rouler le tronc près de la machine, la bête le soulève, un tapis roulant le positionne, une tronçonneuse le coupe, un vérin le fend et un autre tapis le charge dans une énorme remorque. Tout ça dans un ballet quasi hypnotique.

J'avoue que je suis resté plusieurs minutes à regarder tout ce cheminement, songeur sur la place de plus en plus importante de la machine, pour dans un premier temps soulager l'homme et maintenant le remplacer tout simplement. Et le discours expliquant que les emplois détruits sont remplacés par des emplois plus qualifiés je n'y crois pas… pour 10 bûcherons 1 ingénieur ? Les 9 autres n'ont plus qu'à disparaître discrètement. L'intelligence des mains, les esprits simples (et ce n'est pas péjoratif) ont tout autant le droit de vivre que les ingénieurs et sans avoir à en rougir. Mais on s'éloigne du tournage là

Pour quoi je vous parle de ça ? Parce que les troncs ne sont pas d'une longueur fixe et qu'il y a le plus souvent une chute. Je me suis donc permis d'aborder le monsieur un soir où sa bête sommeillait après une dure journée de labeur, lui expliquant que je faisais du tournage et j'aimerais lui prendre un morceau pour faire un essai. Avec son autorisation je récupère un bout choisi soigneusement dans la pile (sans fissure !) Et repart avec mon trophée. Apres ce préambule un peu long rentrons dans le vif du sujet au propre comme au figuré.

Découpage du morceau pour qu'il rentre sur le tour

  • 20180108_132021 - Copie
  • 20180108_132221 - Copie
  • 20180108_132631 - Copie

Apres le découpage presque rond montage sur le tour entre pointes… la première est sur le moteur elle permet la rotation de la pièce, l'autre appelée contre pointe permet le serrage et la stabilité de l'ensemble.

On met au rond, un petit peu de ponçage, et la pièce est montée sur un mandrin pour enlever la contre pointe et permettre le creusage de l'intérieur.

20180108_133259 - Copie

20180108_142622 - Copie

20180108_144800 - Copie

20180108_172208 - Copie

Je termine le creusage de l'intérieur, cette fois ci beaucoup de ponçage

Voilà voilà ! Une soirée à examiner le résultat à caresser l'objet, le sentir ! Super content du résultat et le lendemain le retrouver fendu

20180114_170655

Apres la déception, que faire de ce plat fendu, à part la cheminée… j'ai découpé le bord du plat et j'ai fait un soliflore et la malchance m'a poursuivi sur les deux un a cassé ! Je peux vous dire que pour faire les petites bagues sur le tube j'en ai cassé 5 ou 6 pour arriver à en avoir 3 de correctes.

Une amie l'a eu pour son anniversaire

20180117_170334

20180117_175956

En conclusion je ne suis pas retourné voir le bûcheron pour récupérer une autre tranche… trop de travail pour un résultat aléatoire !

Contactez moi

Je veux juste des encouragements ;-)

Veuillez renseigner ce champ
Veuillez renseigner une adresse e-mail valide
Veuillez renseigner ce champ
Veuillez renseigner ce champ
Saisie obligatoire